Une houe et une machette sont des outils de travail indispensables pour une paysanne. 

Le travail de champs reste encore manuel pour beaucoup des paysans en République démocratique du Congo et s’effectue généralement avec la houe et la machette.

Lors de nos voyages à l’intérieur de la République Démocratique du Congo, nous sommes allés au contact des paysans, et nous avons été surpris de constater que beaucoup de ces paysans, majoritairement des femmes n’ont pas d’outils de travail ou soit, travaillent avec des machettes et des houes usées. Il y en a d’autres qui doivent prêter chez leurs voisins afin de travailler le sol pour pouvoir continuer à nourrir leurs enfants.

Une paysanne sans houe ni machette est comparable à un soldat sans son arme dans un champs de bataille, susceptible de devenir victime de la faim et développer des maladies liées à la malnutrition.

Pour assurer la poursuite de cette culture maraîchère biologique, notre association s’est engager de venir à l’aide aux paysannes avec des houes, des machettes et des semences dans le cadre d’apporter de l’aide aux familles pour le bien-être de leurs enfants

Notre action pour ce projet a débuté en 2017 avec quelques femmes du village Bisika et nous comptons la poursuivre et l’élargir sur d’autres femmes des villages voisins dans le cadre de la lutte contre la faim et la pauvreté.